.: Lilie Make Up :.

02 décembre 2011

Dehors, il fait...

Aujourd'hui nous somme vendredi 02 déc. et aujourd'hui c'est " Dehors, il fait..." 

 

Sachant que je suis au boulot de 6h45 à 19h15, et bien dehors, il fait... Je n'en sais rien en faite! Vu que le matin, il fait froid et nuit, et le soir il fait froid et nuit! Donc bon... Mais pour moi, dehors, c'est lamerde, la crise. Hier par exemple, Sarko à fait un discours avec "Il faut répondre à la crise par le travail et par l'éffort". J'ai cru que j'allais éclater ma télé quoi!! Je ne vais pas faire un billet sur la crise, mais je suis d'accord avec un mec qui disait avant hier dans le Grand Journal, qu'il faudrait éffacer la dette Européenne car la franchement, ca donne un sacré avenir a nos futurs bambins. Moi ca me fait peur sérieusement. 

Quand j'avais dix ans, je sortais en bas de chez moi faire du vélo, je jouais avec les voisines, j'avais pas de téléphone portable, ma mère me donnait 10 frs pour m'acheter des bonbons, elle ne m'enmenait pas à l'hôpital pour une simple bosse (je n'ai même aucun souvenir d'avoir passer un seul moment aux urgences en ce qui me concerne), il n'y avait pas cette violence, il n'y avait pas de problèmes d'argent, on pouvait partir en voyage sans se faire kidnapper et violer dans les pays que l'on visite, sans se faire tuer en avion, sans attraper de maladie mortelle, on pouvait aussi regarder de vrais dessins animés à la télé, et pas seulement des images de synthèse. Il y avait vraiment une histoire et les dessins animés comme "Princesse Sarah" "Remy sans famille", "Olive et Tom"... Ca s'était du dessin animé!!! Comme Ca cartoon!!! Ou la la je retombe dans l'enfance! 

En parlant d'enfance, on avait des barbies et autre ken, sans pour autant que nos parents aient la phobbies que l'on bouffe la botte de barbie ou le flingue d'action man. On ne foutait pas non plus son enfant de 2 ans dans la machine à laver pour le faire taire ou encore tuer sa soeur parce qu'elle empechait le voisin de dormir. On congelait pas non plus ses enfants. 

On pouvait prier Dieu sans se faire montrer du doigt, on portait le chapelet par croyance, et non pas comme un bijoux de mode. Croire en un Dieu voulait dire quelque chose. 

 

J'ai peur et je suis un peu desespéré pour nos vies futures et surtout quel monde allons nous laisser à nos enfants. 

 

Chanson ici 

 

8ys7hqdp

Posté par Melle Lilie à 20:35 - 24 jours avant Noël - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire